Le Président Soumaïla Cissé en campagne dans la région de Kayes

Chères amies, chers amis,

Après Ségou, ma campagne électorale m’a amené, samedi 21 et dimanche 22 juillet 2018, dans la région de Kayes où en chemin nous avons sillonné les cercle de Kita, Kéniéba, Yélimané et Kayes.

À Kita, c’est une impressionnante marée humaine composée qui nous à escorté au grand rassemblement organisé par les Kitois. Sous les acclamations de milliers de sympathisants, autorités locales et personnalités se sont succédées au pupitre pour nous témoigner de leur soutien, et M. le Maire de Kita m’a symboliquement remis la clef de la ville.

L’engouement populaire et la ferveur n’ont pas faiblis dans la cité minière de Kéniéba, où nous sommes arrivées dans l’après-midi, avant de continuer sur Sadiola.

C’est vers 4h du matin que nous avons finalement atteint Sadiola, mais pourtant des centaines de sympathisants nous attendaient encore. Sur place nous avons évoqué les enjeux des futures élections et les nombreuses difficultés auxquelles les habitants de Sadiola sont confrontés.

Le dimanche 22 juillet 2018 au matin, nous avons pu parcourir les 392 kilomètres qui nous séparaient de Yélimané, fief électoral de l’honorable Mamadou Hawa Gassama Diaby. Diafounou, Tambacara, Gory, Fanga, Guidimé, Kirané, Kaniaga, Konsiga et Krémis, entre autres, c’était en fait l’ensemble des communes de Yélimané qui s’est mobilisé pour réserver un accueil triomphal à notre délégation, sans même mentionner les sections ADEMA-PASJ, UM-RDA, PARENA, URD de Yélimané qui forment désormais une coalition de soutien à ma candidature.

À Kayes-ville, la ferveur populaire était encore plus importante. C’est au stade Abdoulaye Macoro Sissoko que nous y avons été accueillis, avant d’être rejoint par Ras Bath, Porte-parole du Collectif pour la Défense de la République. Cette grande mobilisation de la population de Kayes reflète une aspiration légitime au changement et à l’alternance.

À travers ces rencontres, les Kayesiens nous ont exprimé leur désarroi, leur amertume, leur indignation, voir la honte que le peuple éprouve au quotidien de sa vie. Cette souffrance est liée à la mauvaise gestion des ressources de la région, dont les Kayesiens ne tirent pratiquement pas de profit, tant la mauvaise gouvernance, le laxisme révoltant et l’impunité ont gagné droit de cité. Les usines et le chemin de fer sont à l’arrêt, et les travailleurs sont au chômage.

À Kayes aussi les chantiers sont nombreux et urgents : éducation, santé, infrastructures, emploi des jeunes etc…

Ces défis, c’est ensemble que nous les relèverons lorsque cette ferveur populaire, cette dynamique de campagne, se transformera dès dimanche 29 juillet prochain en une mobilisation électorale massive en faveur de l’alternance et du changement.

Ensemble, restaurons l’espoir du peuple malien.

 

Le Président du Parti

Honorable Soumaïla Cissé
Grand Officier de l’Ordre National

Chef de file de l’Opposition, candidat de l’URD et de la Plateforme d’alliance « Ensemble Restaurons l’Espoir »

Image 1 Image 2 Image 3 Image 4 Image 5 Image 6 Image 7 Image 8 Image 9 Image 10 Image 11 Image 12 Image 13 Image 14