Le Président Soumaïla Cissé en campagne à Kimparana, Mandiakuy, Tominian, San, Yangasso, Bla, Cinzana et la ville de Ségou

Chères amies, chers amis,

À 10 jours de l’élection présidentielle, j’ai entamé avec ma délégation, hier jeudi 19 juillet 2018, une tournée dans la région de Ségou.

La première journée de ce grand périple ségouvien nous à conduit dans le Bwatun profond (le pays des Bomous) : Kimparana, Mandiakuy, Tominian, San, Yangasso, Bla, Cinzana et la ville de Ségou.

Chômage, pauvreté, insécurité, dans chacune de ses localités que nous avons sillonnée, les difficultés sont quasiment les mêmes.

D’après les habitants du Bwatun, ces difficultés sont essentiellement dues à la mauvaise gouvernance et au manque de volonté politique.

Aujourd’hui le Bwatun aspire au changement et à l’alternance. Il entend l’exprimer lors des futures élections à travers les urnes et en faveur de ma candidature. C’est un soutien inestimable dont je ne peux que me réjouir.

À San, j’ai été accueilli par le natif de cette ville, Habib Dembélé dit Guimba National, qui a assuré devant une foule réunie pour ma venue « Soumaïla Cissé, les habitants de San t’aiment. » Partout sur mon passage de tels témoignages d’affection à mon égard me touchent et m’émeuvent, mais je le répète ici encore : quand vous voterez Soumaïla Cissé, vous ne voterez pas pour une personne, ou pour une famille, vous voterez pour le Mali.

La dernière étape de cette journée nous a conduit dans la ville de Ségou, où nous avions rendez-vous avec des partisans et sympathisants qui sont sortis par milliers pour nous accueillir et nous entendre.

À la grande tribune de la ville de Ségou, nous avons pris l’engagement de réduire le train de vie de l’État, de supprimer la TDRL et la vignette, de relancer l’économie, d’intégrer systématiquement les médecins et les enseignants à la fonction publique, d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens, d’outiller convenablement nos Forces Armées et de Sécurité et de restaurer la paix, la sécurité et l’autorité de l’État.

Chères amies, chers amis, chers camarades ;

Notre pays est à présent devant un choix majeur : continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec ou se redresser pour redevenir ce que le Mali a toujours été : un pays stable, libre, uni et fier.

Un pays debout qui agit. Un pays debout qui grandit !

Face à l’égoïsme et à l’incompétence d’un pouvoir déconnecté et corrompu, il faut un changement. Pour cela, le seul choix qui s’impose à nous tous, c’est l’alternance.

Ensemble, restaurons l’espoir du peuple malien !

 

Le Président du Parti

Honorable Soumaïla Cissé
Grand Officier de l’Ordre National

Chef de file de l’Opposition, candidat de l’URD et de la Plateforme d’alliance « Ensemble Restaurons l’Espoir »

Image 1 Image 2 Image 3 Image 4 Image 5 Image 6 Image 7 Image 8 Image 9 Image 10 Image 11 Image 12 Image 13 Image 14 Image 15 Image 16