Message de l’honorable Soumaila Cissé : JOURNEE PANAFRICAINE DE LA FEMME

Source
Facebook, Soumaila Cissé
Date
2 août 2014

Chères sœurs,

À l’occasion de la Journée Panafricaine, je tiens tout d’abord à saluer le
leadership des pionnières de la lutte des femmes africaines aux côtés des
hommes pour apporter leur contribution au développement socioéconomique,
politique et culturel de notre pays. Ces femmes leaders méritent notre grande
reconnaissance.

Je voudrais aussi rendre hommage aux femmes maliennes engagées dans la
recherche de la paix au nord de notre pays. Leur participation au dialogue
intermalien est la manifestation de leur engagement et de leur foi en
l’avenir.

C’est le lieu d’avoir une pensée pour toutes celles qui vivent dans les camps
des réfugiés, dans les villes et villages où sévit l’insécurité. J’exprime
toute ma solidarité avec celles qui ont souffert dans leur âme et dans leur
chair, de la violence et de l’injustice. Elles méritent notre soutien.

Chères Sœurs ;

Si ce siècle, c’est celui de l’Afrique, il est prouvé que l’Afrique de demain
dépendra largement de l’émancipation de la femme. Ce sont en effet les femmes
qui portent le progrès du continent et de l’humanité.

L’émancipation des femmes est donc nécessaire car, comme l’a dit un grand
penseur : « Le degré de l’émancipation féminine est la mesure naturelle du
degré de l’émancipation générale ».

La fête de la Journée Panafricaine constitue justement un rappel de la
nécessité de promouvoir les droits de la femme et surtout un appui pour son
épanouissement.

À force de côtoyer, au cours de ma carrière professionnelle, des femmes de
tous horizons, des villes comme des campagnes, des femmes ministres, députées,
agricultrices ou enseignantes de divers pays, j’en ai tiré une modeste mais
forte leçon. Les femmes souhaitent, en effet, qu’on assure leur protection,
elles veulent surtout quelque chose de plus simple : la reconnaissance de
leurs efforts.

Reconnaissance de leurs spécificités, reconnaissance de leur rôle, mais
surtout reconnaissance de leurs droits.

Ainsi elles feront du monde un endroit idéal, un monde de paix et de sécurité,
un monde où il fait bon vivre.

Je suis fermement convaincu que le progrès en vue de la promotion de la femme
est irréversible et cela au bonheur de la famille et de la nation.

Œuvrons, toutes et tous ensemble, à cette réussite !

Bonne fête !
Vive la Femme malienne
Vive le Mali !