Suite aux violentes intempéries de ces dernières semaines

Chères amies, chers amis,

Suite aux violentes intempéries de ces dernières semaines qui se sont abattues sur une grande partie du pays, et qui ont particulièrement frappé le Cercle de Niafunké, je me suis rendu sur place cette semaine afin de mesurer l’ampleur de la catastrophe, échanger avec les différentes autorités locales et témoigner de ma solidarité envers toutes les victimes ce drame.

Avec mon épouse, et accompagné d’une délégation, je suis arrivé sur les lieux dans la nuit du mardi 3 octobre 2017 vers 22h30. La population nous a fait l’honneur, malgré l’heure tardive, de sortir massivement afin de nous accueillir et nous souhaiter la bienvenue.

Dès le lendemain, mercredi 4 octobre 2017, nous avons pu procéder à une série de visites. D’abord à la mairie où nous avons pu échanger avec M. Samba BAH, maire de la commune rurale de Soboundou, sur la situation de la mairie et les conditions des travailleurs œuvrant à la réparation des dégâts. Nous en avons également profité pour faire le point sur l’état actuel de la ville, notamment sur le plan sécuritaire.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la sous-préfecture où M. Ousmane SOW, premier adjoint au préfet du Cercle de Niafunké, nous a accueillis. Là aussi, les échanges ont porté sur les questions sécuritaires mais surtout sur les dégâts causés par les inondations du 22 septembre dernier et sur les dispositions prises par la sous-préfecture pour soulager les sinistrés. Je tiens ici à remercier solennellement la sous-préfecture et l’ensemble de ses agents pour le travail abattu afin d’aider et soulager les populations frappées par les intempéries. Ces mêmes populations qui souffrent déjà par ailleurs de l’insécurité permanente et généralisée dans la région.

Nous nous sommes ensuite rendus au Conseil de Cercle de Niafunké, avec des échanges cette fois avec M. Oumar Kola KASSAMBARA, président du conseil du Cercle de Niafunké, sur ces mêmes sujets.

Après ces visites, j’ai tenu à rencontrer le comité de crise où j’ai pu recueillir d’autres témoignages et informations sur l’inondation ayant suivi les intempéries du 22 septembre 2017. Lors de cette seule tragique journée on a en effet enregistré 74 mm de pluie tombée sur la ville, provoquant un sinistre qui a touché près de 120 familles.

Là encore, je dois remercier le comité de crise et les autorités locales pour les dispositions prises afin de secourir les victimes de ce drame. J’ai bien évidemment tenu à participer également à l’élan de solidarité afin de soulager les familles sinistrées dans leur calvaire.

C’est accompagnés par l’adjoint au préfet, le maire et le président du Conseil de Cercle, que nous avons procédé à une visite des lieux et pu tristement constater que les dégâts sont en effet énormes avec d’innombrables maisons totalement et partiellement détruites.

Cette journée a pris fin par une rencontre avec les chefs de quartier et la visite chez le grand Imam de la ville. Tous ensemble nous avons prié et formulé des bénédictions pour le réconfort des victimes et un retour rapide à une situation normale.